Réjouisciences

Ressources et documentations

L’impact de la lumière sur le cerveau


Tout comme l’oreille, l’oeil a une fonction double. Il permet de voir, mais transmet aussi l’information lumineuse pour réguler diverses fonctions dites « non-visuelles ». La lumière est ainsi le principal synchronisateur de l’horloge biologique de notre corps, mais elle constitue également un « signal réveillant » qui augmente l’attention. Gilles Vandewalle, et ses collègues au Centre de Recherches du Cyclotron de l’Université de Liège et à l’Université de Montréal, se sont intéressés aux mécanismes cérébraux responsables de l’effet éveillant de la lumière dans une dizaine d’études utilisant des appareils de neuroimagerie (scanners et des électrodes). C’est ces études que Gilles Vandewalle va présenter dans le cadre du Printemps des Sciences.

De façon plus globale, Gilles Vandewalle s’intéresse à la régulation du sommeil et de l’éveil chez l’humain. Qu’est-ce qui fait qu’on a besoin de dormir ? Qu’est-ce que se passe lorsqu’on n’a pas assez dormi ? Comment aider notre cerveau lorsqu’on n’a pas assez dormi ? Quels facteurs internes (gène ou l’âge par exemple) ou externes (la lumière, la saison) influencent la manière dont on dort et dont on reste éveillé et comment. Il utilise notamment l’imagerie par résonance magnétique et l’électroencéphalogramme.

Cette ressource a été présentée par G. Vandewalle (Département de ChimieUniversité de Liège) dans le cadre du Printemps des Sciences 2015.


Pour aller plus loin :


Pour de plus amples informations au sujet de cette ressource, n’hésitez pas à nous contacter.
Si un lien ne fonctionne pas, merci de nous le signaler.